Une Auberge familiale depuis trois génerations

Source : Midi-Libre du 29 janvier 2010

VALROS : Suite à un changement de propriètaires

Philippe et Marilyn GRASSET ainsi que leur équipe ...

article en attente ...


Source : Midi-Libre du 27 aout 2011

L'auberge de la Tour : un établissement familial qui joue entre tradition et jeunesse

Les maîtres des lieux, Marilyn et Philippe Grasset, jouent la carte de la tradition familiale, sans oublier d'apporter le sourire et l'enthousiasme de leur jeunesse. Il faut dire que cette bourgade située entre Béziers et Pézenas,surtout connue pour ses bouchons estivaux avant l'A75, jouit désormais d'un calme, qui, le soir venu, flirte avec la sérénité.

Sur le bord de la route, l'auberge de la Tour. Un établissement qui fait figure d'institution dans le village et sa région. En effet, c'est l'arrière-grand-père de l'actuel gérant qui en avait édifié les premiers murs. Ses grands-parents, Pierre et Gaby y avaient installé un bar et un camping où étaient notamment organisés des lotos et des bals. Puis, ce sont ses parents, Claude et Renée, qui ont pris le relais avec un restaurant et un hôtel. Et enfin, depuis maintenant un peu plus d'un an, le fils s'est installé aux commandes de la cuisine et son épouse, de l'hôtel.

Philippe Grasset n'est pas le premier venu. Il a suivi le cursus scolaire complet de la restauration, a travaillé en Suisse près de Lausanne, puis pendant un an, chez Ducasse à Monaco. Il a même été, pendant une décennie, chef du rayon poisson dans une grande surface de la restauration réservée aux professionnels.

Tout ça pour dire que lorsque l'inspecteur des Logis de France est venu pour juger l'établissement, point d'hésitation. Il a décerné une seconde cocotte, "l'emblème" de la filière à la cuisine de Philippe Grasset.

Peut-être avait-il goûté à son filet de bar au chorizo et à la crème de citron, ou à d'autres merveilles d'une cuisine méditerranéenne où les produits du terroir sont mis en valeur.


 

Source : Midi-Libre de mars 2012

Auberge de la Tour : une fête pour accompagner sa 2ième vie

Une fête d'amis pour accompagner ...

article en attente ...


Source : magazine Beziers.CCI décembre 2012 (page 15)

Une reprise familiale, Auberge de la Tour à Valros.


 


Source : Midi-Libre du 08 mars 2013

Repas de quartier de 70 convives à l'Auberge de la Tour

Vendredi 1er mars , Marilyn et Philippe Grasset, les heureux propriétaires de l'Auberge de la Tour, ont réuni environ 70 personnes, anciens, plus jeunes et enfants, pour la troisième édition du repas de quartier d'hiver.

Impliqué dans la vie locale du village – sponsor de l'équipe 1ère de I de foot , participant aux lots de lotos pour les associations du village- le jeune couple avec la complicité de quelques amis, a mitonné une soirée d'hiver festive autour d'un menu sympathique.

En effet, dans leur quartier dynamique, toujours prêt à répondre présent, le repas de quartier d'été, sur une grande table dressée dans la rue d'en face, ne suffit plus.

La fiesta s'est prolongée jusque tard dans la nuit.

L'Auberge de la tour célébrera les 80 ans de l'établissement, demain et samedi soir.


 

Source : Midi-Libre du 02 avril 2013

l'Auberge de la Tour a soufflé ses 80 ans :

A travers l'histoire de l'auberge, c'est celle du village qui s'écrit en filigrane.

 Les 80-ans-d-animation-dans-le-village auberge de la tour

Tout a commencé dans les années 30 par le bar "La gaieté"

Dernièrement, Marilyn et Philippe Grasset ont fêté le quatre-vingtième anniversaire de l'Auberge de la Tour, entourés de leurs amis et de leurs clients au cours des deux soirées nécessaires.

L'arrière-grand-père, maçon, construisit pour sa fille Gaby un bâtiment à usage d'habitation, avec son mari Pierre.

Celui-ci le transforma en bar au début des années 30, avec l'aide de sa femme Gaby. "La Gaieté", le bien nommé, assurait les loisirs : dancing, lotos, séances télé devant le premier poste du village. "Quand il y avait bal, raconte Philippe, le grand-père installait des tables sur la route. Quand une voiture passait, toutes les 3 heures, il les poussait avant de les replacer."

Dans le jardin, place au camping, cet ancêtre de la future fonction hôtelière de l'établissement que développa par la suite Claude, le père de Philippe, après le restaurant, au début des années 70. 

Une expo pour revivre au temps jadis

Une belle exposition, au sous-sol, retrace l'histoire de l'Auberge de la Tour, parallèle à celle du village.

Elle se compose de 90 cartes postales aimablement mises à disposition par Bernard Lautier, de photos personnelles où les anciens et plus jeunes du village ont plaisir à reconnaître des personnes, des lieux, ou des commerces souvent disparus, de quelques documents administratifs inestimables, comme un laissez-passer de la seconde guerre, des tickets de rationnement, un article du journal de l'époque annonçant la liste des soldats faits prisonniers par l'armée allemande, de poèmes à la gloire de l'Auberge.

Les jeunes visiteurs découvrent l'environnement de leurs parents et de leurs grands-parents qui se le remémorent avec une nostalgie souriante.

Depuis trois générations, la famille Grasset est à l'origine de quatre-vingts ans d'animation dans le village.


Source : Midi-Libre du 18 avril 2013

L'Auberge de la Tour dans le concours Panzani : En demi-finale, elle à accueilli un jury lundi. Etape suivante en mai.

plat panzani concours finale

article en attente ...

 


 

Source : Midi-Libre du 16 mai 2013

L'Auberge de la Tour a séduit Panzani : FINALISTE !

l equipe de panzani auberge de la tour

La trés bonne nouvelle est arrivée

article en attente


 

Aout 2013

Stage Top Chef enfant à l'Auberge de la Tour en association avec Anima'Thongue 

top chef enfant auberge de la tour1


 

Source : Midi -Libre du 10 novembre 2013

Sur l'Auberge, le titre de maître restaurateur : L'établissement de Philippe et Marilyn Grasset obtient une prestigieuse récompense.

Le titre maître restaurateur


 Source : Midi -Libre du 12 mars 2014

Un repas de quartier d'hiver pour attendre le printemps

Repas de quartier Mars 2014

___________________________________________________________________________________________

Source : Midi -Libre du 8 mai 2015

Un second Master Chef Junior réussi qui sent déjà bon le retour

 

Réunis en 3 groupes nominatifs : les R.P.H (Radio Pays d'Hérault), groupe 1 (4 enfants);  les Grands Chefs Cuistots, groupe 2 et les Warriors, groupe 3 (3 enfants), ils ont appris les bases de la cuisine, puis, le second jour, préparé le menu final : fumet de truite arc en ciel au chèvre frais et à la ciboulette, vinaigrette d'agrumes ; papillotte de daurade aux légumes méditerranéens ; far breton aux pruneaux.

Le dernier jour, peu avant le passage devant le jury, aucune effervescence bruyante du coup de feu en cuisine.

Le mérite en revint à Philippe Grasset qui ne cesse, avec Marilyn son épouse et son équipe, de conduire vers l'excellence son patrimoine familial : titré Maître-Restaurateur (2013), troisième étoile obtenue dans le classement préfectoral de l'hôtellerie.

Sans élever la voix, il aida les enfants à finaliser la cuisson et la présentation des plats, notés selon des critères précis : connaissance du plat (oral) ; présentation, propreté ; assaisonnement ; cuisson, proportion des produits.

À l'heure H, au jury : Nadyne Montfort, adjointe de Valros ; Annabelle Ruiz, adjointe de Coulobres ; Richard Nougier, maire de Montblanc, Christian Jeantel, maire de Tourbes, il rappela l'objectif du stage, la motivation des enfants et leur côté créatif.

Ceints du tablier noir et de la toque blanche offerts par l'Auberge, souriants, les cuisiniers en herbe ont alors présenté leurs plats.

Et les gagnants furent : le groupe R.P.H., Noémie, Cosma, Loan et Philippe.

Cette deuxième édition a tellement émoustillé les papilles des enfants qu'il est fort à parier qu'une nouvelle voit le jour.

____________________________________________________________________________________________

 

 

logis-valrosmaitre-restaurateurtable-et-auberge-de-francelabel-qualite-sdefLogo-Qualité-Tourismelogo-clef-verte-environnemental